Miam

1,2,3 nous irons au bois

mures

4,5,6 ….bin… cueillir des mûres ! Comme je le disais dansmon article intitulé  Souriez, c’est la rentrée !, profitons de ce que septembre a à nous offrir. C’est donc ce que j’ai fait en partant à la cueillette de mûres bien sucrées. Seulement voilà,j’ai fait preuve une nouvelle fois d’amateurisme… Je me suis retrouvée en short et claquettes à me contorsionner dans tous les sens, pour éviter les ronces menaçantes qui m’empêchaient d’atteindre les plus beaux fruits. Ce n’est pas sans quelques égratignures que j’ai réussi à récolter plus d’un kilo de magnifiques mûres. Après avoir pansé mes blessures, enlevé les épines restées coincées dans mes orteils, j’ai trouvé le courage de les rincer  et d’en transformer une partie en crumble et l’autre en confiture. Faire de la confiture ? C’est quelque chose qui ne m’avait jusqu’alors jamais traversé l’esprit. Il y a encore quelque temps je vous aurez certainement dit : Pourquoi s’embêter , on en trouve d’excellentes dans le commerce , non? Je peux maintenant vous répondre : Parce que c’est toujours meilleur qu’on en le fait soit même ! Manque d’objectivité ? C’est possible. Sentiment de fierté ?  Absolument. Réel talent ? Évidemment !  Pas trop sucrée, pas trop liquide, avec juste quelques pépins qui croustillent sous la prémolaire gauche (Faut pas pousser  bonne maman mémé dans les orties, je n’allais tout de même pas la filtrer ! Si ?) je la trouve plutôt bien réussie cette confiture. Mais trêve de baratin, voici sans plus attendre la recette:

Recette de ma confiture de mûres :

  • 1kg de mûres
  • 500g de sucre ( oui c’est beaucoup !)
  • 40cl d’eau
  • 1 citron
  • Des pots en verre préalablement stérilisés dans de l’eau bouillante
  • 1 bonne heure devant soi

On met de l’eau dans une cocotte, on fait bouillir et on y ajoute le sucre. On mélange bien, on veille à ce que ça ne se transforme pas en caramel mais plutôt en sirop. On ajoute ensuite les fruits et on surveille on prenant le soin de toujours bien mélanger. Après 3 plombes 1h10, lorsque que la confiture est assez épaisse, on incorpore le jus de citron, puis on verse dans les pots stérilisés. On ferme immédiatement et on retourne les pots.

TINDIIIIN !  Vous avez fait de la confiture !!! Elle enchantera  à coup sûr vos petits déjeuners et vos goûters gourmands . A vous de vous lancer !

Vous pouvez préparer de belles étiquettes à coller sur vos pots avec des noms pompeux, c’est toujours plus classe !

Pour ma part j’ai opté pour « confiture de mûres sauvages du Cap Ferrêêt » ( personne n’est obligé de savoir que je les ai cueillies sur le bas côté de la départementale !!! 😉 )

img_20160918_121045191

Quelques propositions pour de prochaines confitures:

  • Confiture de melon de la péninsule ibérique (melon d’Espagne)
  • Confiture de baies des Vosges (myrtilles)
  • Confiture acidulée aux agrumes (oranges)
  • Nectar de prunes d’or ( prunes mirabelle)

Bonne cuisine et surtout bonnes tartines !

A bientôt !

Publicités

1 réflexion au sujet de “1,2,3 nous irons au bois”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s